OLYMPIQUE   HENINOIS : site officiel du club de foot de HENIN BEAUMONT - footeo

VOLET ORGANISATION DU PROJET

 VOLET ADMINISTRATIF :


Avant de déterminer tout projet sportif, le club doit disposer d’une structure administrative solide avec une réglementation suivie et des statuts à jour. De ce fait, cette saison, le Comité va tout reprendre au niveau juridique afin de remettre le club en conformité avec la loi de 1901 et surtout pour avoir des statuts modernes et actualisés.
Pour ces raisons, à court terme, le Comité va élaborer des statuts et un règlement intérieur qui seront proposés en assemblée générale extraordinaire en décembre 2005. Ceci permettra de rénover les textes, de tenir compte des réalités d’aujourd’hui et d ’éviter toute forme d’abus.
Là, des idées force ressortent avec une redéfinition de l’objet social, un Comité stable et élu pour quatre ans, la mixité totale à l’issue de ce mandat, partage des pouvoirs et décisions collégiales, quorum à respecter, etc…

Pour l‘objet social, il s’agit de de le redéfinir comme :
« Pratique du football en accueillant toute personne quelque soit son origine sociale et en dehors de toute considération politique ou religieuse. »
« Proposer des activités éducatives et de loisirs en plus d’un enseignement sportif du football de qualité. »
« Permettre à travers le football la transmission de valeurs morales, éducatives et sportives et favoriser l’insertion sociale des jeunes en contribuant à les rendre équilibrés, épanouis et citoyens. »
Ensuite, les principes fondamentaux de l’esprit associatif et bénévole doivent être rappelés :
 notion d’intérêt général
 but non lucratif
 notions de devoirs, d’engagements et de responsabilités

Au titre des rôles et missions, les statuts et le règlement intérieur devront définir les rôles, les missions et les responsabilités de chacun.
En outre, il est important aussi de couvrir le club par une assurance juste et utile donc nous avons contracté une assurance en responsabilité civile pour tous nos membres du 01 septembre 2005 au 30 août 2006. En janvier, nous assurerons le matériel et les dommages aux biens municipaux.

Au niveau juridique le club a élu un Comité directeur composé de 7 membres. Ceux –ci ont élu un bureau : président, trésorier et secrétaire. Ce dernier définit la politique sportive, associative et financière du club puis c’est le Comité directeur qui gère le club. Au sein du Comité, on retrouve le bureau plus une vice présidente, un secrétaire adjoint et deux membres actifs et missionnés. Les statuts et le règlement intérieur devront aussi prévoir le nombre de personnes à intégrer dans le bureau ou le Comité, les procédures de candidatures et le mode de désignation. Le Comité se réunit aussi à la demande du président sinon trois fois l’an.

Une fois la structure juridique définie, le Comité doit mettre en place une organisation administrative clarifiant les rôles de chacun et les procédures à suivre.
Il s’agit par exemple de :
 suivi, inventaires et contrôles
 utilisation des PC
 fiche téléphone pour le suivi des communications
 cahier d’inventaire pour la réserve
 cahier de bord
 classeur avec tous les documents consultables sur place : statuts, procès verbaux, etc..
 permanence administrative pour les licences et le cotisations
 lavage des maillots au club sous la responsabilité des délégués
 fiche de renseignements par match avec composition et déplacement
 bacs de rangement par catégorie pour toute information et feuilles de matches
 fiche de renseignements par joueur
 liste des dirigeants avec coordonnées et numéros de licences et pour chaque délégué
 partage du matériel (papiers, licences, feuilles de matches, pharmacie, etc…) en début de saison, et responsabilisation des délégués et éducateurs

Une fois ce dispositif mis en place, il faut une entité capable de suivre, d’animer et de corriger le fonctionnement dans le temps. Ce rôle incombe au Comité directeur qui est rigoureux, à l’écoute, disponible mais qui doit maintenir le dynamisme dans le temps.
Pour son fonctionnement, le Comité se réunit à la demande d’un des membres sinon une fois par trimestre puis la réunion du lundi est obligatoire pour les dirigeants et les délégués. Les éducateurs et entraîneurs doivent s’y joindre le dernier lundi du mois. La cohésion du club avec un rapprochement autour d’une réunion afin que chacun se connaisse et que tous s’impliquent dans la vie du club.
Puis, chaque décision prise par le Comité est explicitée le lundi et un procès verbal de réunion quand il y a eut réunion est détaillé le lundi. Ensuite, cela est consultable dans le bureau.
Le Comité directeur est garant du bon fonctionnement du club et du respect des engagements pris. Il veille aussi au respect de l’intérêt général.
Pour faire vivre le club, le Comité directeur doit éviter le cumul des fonctions avec le terrain ce qui n’est pas le cas cette saison mais qui devrait s’améliorer à terme. Puis, il doit animer le club, veiller au plaisir d’être ensemble pour un projet commun, restaurer l’image et la crédibilité du club par des décision prises, respectées et suivies. L’avantage est que le Bureau a décidé des grandes lignes puis le Comité a pris collégialement les décisions importantes après consultation des dirigeants. Ainsi, chacun participe au fonctionnement du club . Un projet où chacun est impliqué a plus de chance d’aboutir qu’un projet imposé. D’ailleurs le choix et la composition du Comité répondent à des impératifs prédéfinis : présence d’une personne par famille du club (technique, administration, vie associative) et la présence de femmes compétentes au Comité. Après, chaque membre du Comité a une mission spécifique à accomplir et un rôle général pour favoriser la lisibilité. Les joueurs, les parents ou les dirigeants connaissent leurs interlocuteurs. Cela simplifie les procédures car le membre du Comité concerné (vie associative, discipline, technique, finances, licences, partenaires) en avise ses collègues lors des réunions ou de façon informelle puis transcrit sur un registre. Le Comité doit être représentatif. Chaque membre est responsabilisé, reconnu, motivé et efficace. Cela permets aussi au président de déléguer les missions dans de bonnes conditions.


Progressivement, l’idée générale est de restaurer la triptyque suivante :
« les dirigeants dirigent, les entraîneurs entraînent et les joueurs jouent ».

Pour l’instant, des membres du Comité sont aussi membres d’une équipe (entraîneur, délégué ou joueur). Ceci amène de la convivialité mais en terme de crédibilité et d’énergie, les membres du Comité vont se dégager de ces missions de terrain d’où la nécessité d’un encadrement suffisant et de qualité. Sinon, c’est la dispersion et l’inefficacité alors que de nombreuses démarches juridiques, financières ou commerciales sont à mener.
Le Comité doit être fort, compétent, informé et efficace. Il doit toujours défendre l’intérêt du club au détriment des intérêts individuels et rendre les structures du club plus vivantes et plus dynamiques. Ensuite, il faut trouver un mode d’organisation au niveau du bureau mis à disposition par la commune ce qui a déjà bien avancé avec deux ordinateurs, deux imprimantes, un fax, un téléphone et des horaires respectés afin d’éviter le surpeuplement. Cependant, le club house constitue aussi un outil de travail pour les éducateurs si le bureau est pris mais un PC performant devra leur être réservé.

Le Comité doit utiliser mieux les ressources notamment humaines dont ils disposent. Mais un gros travail

 VOLET VIE ASSOCIATIVE :


Cette partie du club ne doit pas être négligée voire même renforcée car les bénévoles viennent d’abord au club et dans le football pour oublier le quotidien donc si la participation au club devient contraignante, le bénévole s’en va.
Fort de ce constat, l’Olympique Hénin a toujours été dynamique pour proposer et organiser des soirées, des concours de belote, des tournois, etc…Cependant, aucune organisation n’avait été proposée et les personnes oeuvrant dans ce domaine n’étaient pas considérées. Là , la vice – présidente doit veiller à cette organisation et travaille en collaboration directe avec la « responsable Vie Associative ». Ainsi, elles sont autonomes quant à la gestion de ce programme et dispose de moyens financiers pour couvrir les besoins d’achats pour les matches. Ensuite, elles conçoivent un programme d’activités et de soirées à l’année puis gèrent les inscriptions, les achats, le budget, le bilan, etc…L’avantage est que le Comité est avisé en temps réel et que le trésorier a les comptes assez vite. Ce savoir faire des personnes chargées de ce « service » se devait d’être reconnu. Dès lors, la présence de la vice présidente et l’inscription de ce volet dans le projet global en montrent l’importance pour la vie voire la survie d’un club car les ressources financières ne sont pas négligeables mais aussi et surtout l’aspect humain. Le fait d’être réunis au cours de soirées à thème renforcent la cohésion du club, facilitent les rencontres et les échanges et crée un lien social avec pour point commun le club et le football. De ce fait, comme cela fût déjà constaté, la solidarité entre les dirigeants qui s’épaulent pour accompagner les joueurs et pour aider à ces organisations est grande.
Un autre avantage de cette organisation est que les personnes qui proposent des actions ont d’abord consulté les autres bénévoles lors des matches ou des réunions. Ensuite, quand une date est décidée, nous en discutons en réunion du lundi et les tâches sont réparties entre toutes les personnes actives du club.
Il en est de même pour s’occuper de l’accueil lors des matches. Il y a une responsable mais charge à elle de déléguer selon les disponibilités de chacun.

Ce système vise à mieux répartir les tâches afin de permettre aussi aux parents dirigeants de regarder leurs enfants ou les équipes de leur choix ou de se reposer. De plus, cette autonomie renforce la confiance des personnes qui en ont la charge .
D’ailleurs, à terme, nous souhaitons fonctionner par enveloppe budgétaire qui permettra aux dirigeants de prendre des initiatives et d’acquérir un savoir faire et des compétences en toute autonomie.

L’objectif de cette partie est de restaurer la convivialité du club et l’esprit de famille en organisant des opérations et en limitant les coûts pour les dirigeants qui sont toujours sollicités. En effet, il suffit d’élargir le public concerné en incitant les parents à sortir de leur isolement et en s’ouvrant sur le quartier. L’idée est d’être l’organisateur d’actions amenant de la vie et des moyens au club sans compter uniquement sur la présence des dirigeants qui ne viendraient que de leur propre chef et non tenté par devoir. Il convient de s’adapter aux données actuelles où le niveau de vie des membres du club n’est pas très élevé et que l’usure guette si nous ne renouvelons pas le public qui doit cependant être proche du club.

A côté de cela, des soirées doivent être réservées uniquement aux membres du club en vue de renforcer les liens. Là, c’est l’occasion de remercier publiquement les bénévoles dirigeants ou éducateurs et de les récompenser soit par des lots soit par une inscription gratuite pour une soirée du club ou autre initiative. D’autres idées ont été mises en place pour cette saison pour fidéliser les bénévoles et pour récompenser leur investissement :
 anniversaires des dirigeants fêtés le lundi par un pot du club et un cadeau
 soirée annuelle gratuite pour les dirigeants méritants ou tous sur décision du Comité
 un repas offert par le club aux dirigeants
 un barbecue annuel offert par le club
 achat de fleurs à chaque occasion pour les dames : fêtes des mères, muguet, journée de la femme, etc…
 annonce d’événements : naissances, mariage, ou décès
 gratuité des licences
 cotisation gratuite pour l’enfant
 lots pour les enfants : concours, joueur du mois, etc…

La liste n’est pas exhaustive mais tenir ces engagements là sera déjà primordial puis laisser les dirigeants développer leurs idées.
Afin de d’accroître la convivialité et dans le but de ne pas ponctionner le budget familial des dirigeants, il convenait de développer dès maintenant, une politique tarifaire (cotisation, boissons, soirées, etc…) juste et adaptée en favorisant les bénévoles du club. Le but non lucratif du club doit toujours être à l’esprit.
S’agissant des éducateurs et des joueurs, les premiers sont associés aux dirigeants et sont obligatoirement en réunion le quatrième lundi du mois. Par contre, pour les seconds, le Comité laisse l’initiative aux éducateurs et aux délégués d’équipe mais de nombreuses actions sont déjà projetées et ont été présentées dans le volet sportif auxquelles il faut ajouter la célébration mensuelle des anniversaires (ceux nés le même mois sont regroupés et une collecte est faite) ou des sorties communes comme le bowling.
Le principe est de développer l’autonomie dans chaque catégorie à laquelle on demande un autofinancement et le club selon ses moyens finance le complément de l’action.

Comme cela s’est déjà vérifié, un club où l’ambiance est positive, les résultats suivent. Il y a une imbrication mutuelle. L’essentiel est que chaque adhérent se sente bien et dans de bonnes dispositions pour s’épanouir au football et dans la vie car notre club ne se limite pas à proposer du football. Il faut que les joueurs retrouvent le plaisir d’être ensemble et de jouer au football. Dès lors, la « vie associative » a pour but d’amener de la vie et de la joie dans le club en relativisant les résultats sportifs qui ne peuvent que venir une fois l’ensemble cohérent, organisé et sain.

En outre, cela a des répercussions en dehors du terrain où des liens amicaux se créent et cela renforcent les liens sociaux. Nombreux joueurs se connaissent depuis longtemps grâce au club.
Pour mener à bien ce projet, le club doit aussi s’intégrer dans son environnement proche et lancer des actions communes en utilisant des synergies : services municipaux, autres associations, Amicale laïque, maison de quartier, etc… Le club de par son rayonnement doit participer à la vie du quartier et aider à sa structuration.

En terme d’objectifs à court terme, le club a fixé des actions à mener cette saison :
 fêter les 40 ans du club avec une fête en associant le quartier
 soirée annuelle familiale ouverte à tous de mars : 11 mars 2006
 deux à trois soirées à thèmes par an
 deux concours de belote
 un LOTO
 un concours de pétanque avec la maison de quartier de Kennedy puis celle de Delabre
 Arbre de Noêl : 16 décembre 2005
 barbecue de fin de saison



Il est évident que tout est planifié car les demandes de salles municipales doivent être faites assez tôt puis il faut trouver des dates libres sachant que nous organisons de nombreux tournois. Cependant, l’objectif est de mener à bien le maximum de ce programme puis nous analyserons la situation.

A moyen terme, il convient de rendre incontournables certaines dates comme le sont déjà l’arbre c de Noël et la soirée familiale annuelle puis de susciter de nouvelle..


 VOLET SOCIAL :

Notre vocation première est de permettre à des jeunes de pratiquer le football dans de bonnes conditions d’encadrement et d’équipements. Le sport et le football sont porteurs intrinsèquement de valeurs morales et éducatives telles que : respect de soi et des autres, épanouissement et équilibre, goût de l’effort, etc…Les jeunes qui pratiquent le football régulièrement avec des séances animées, variées et de qualité connaissent ces valeurs auxquelles il convient d’y ajouter la citoyenneté à travers des actions communes avec la municipalité et plus simplement par le respect des installations et des personnels y travaillant. Dès lors, le football est un facteur d’insertion sociale, de promotion sociale et un outil contre l’exclusion. De ce fait, ces vecteurs sont inhérents à la pratique organisée du football dans un club structuré mais selon les publics reçus ou la situation géographique et historique du club, il se peut que pour des jeunes, le club constitue davantage que cet outil d’insertion mais constitue plus qu’une famille ou une famille de substitution. Et c’est là que l’Olympique Héninois qui a toujours touché les quartiers dits en difficultés se distingue sans se départir de son rôle premier de la pratique du football. Le fait que l’Olympique est une famille avec un esprit club a amené naturellement des jeunes en perte de repères et de confiance vers le club.
Ensuite, l’Olympique a toujours fixé des tarifs bas afin d’accueillir n’importe quel enfant désireux de jouer au football et les éducateurs ont été accueillants, patients, à l’écoute et performants. Ceci n’a en rien altéré la qualité des entraînements ni la qualité d’ensemble du club mais au contraire cela a conforté les valeurs propres au club. Les jeunes ont développé en plus de leurs capacités techniques, des qualités telles que la solidarité, l’abnégation, la volonté soit autant de qualités qui leur serviront dans la vie.
La réussite qui tend à amener des joueurs de football à priori moyens à un niveau de confiance et de jeu élevé. Les exemples de joueurs passés par le club et ayant réussi une bonne carrière amateur sont légion. Le contexte familial met tout le monde en confiance et un footballeur en confiance est un footballeur efficace. Le joueur a le temps de progresser.
L’Olympique fait de la masse ce qui n’exclut pas de l’élite dans le sens de proposer des séances organisées, variées et de qualité et en nombre. Le club veut rester humain.

De plus, l’Olympique a un rôle social à jouer dans le quartier de Basly et du Vieux Hénin de par la proximité du stade d’entraînement et de match des jeunes mais aussi et surtout du fait qu’il génère de l’activité dans le quartier. En outre, l’Olympique comme tout club engendre des relations, des échanges et crée ou recrée dans certains cas un lien social entre les parents, entre les dirigeants et les parents, etc…A ceci près qu’à l’Olympique, l’esprit convivial permet de favoriser les discussions. Les missions sont définies mais une relation de qualité avec les parents rejaillira sur l’enfant et sur la vie du club. Cette utilité sociale est indéniable et dynamise le quartier avec notamment les tournois de qualité proposés chaque saison et la journée des jeunes du 1er mai contre un club professionnel. Le club prend le temps de la discussion et respecte chaque adhérent ainsi que sa famille. En ce sens, le club house de Delabre avec une meilleure utilisation serait un plus ainsi que la future maison de quartier.

A côté de ces missions devenues naturelles pour le club, l’Olympique veut tenir compte de son environnement et participer à sa façon à la lutte contre la violence, la lutte contre l’exclusion et la lutte contre toute discrimination. Ceci s’est traduit en autre par l’adhésion à l’Amicale Laïque d’Hénin – Beaumont avec qui nous partageons les mêmes valeurs sociales et morales et qui rapproche les associations.





Contre la violence, il va s’agir pour nous de prendre concrètement des actes :
 Commission de discipline interne
 Charte de l’éducateur signée en début de saison
 Dossier pour chaque éducateur avec attitudes pédagogiques à respecter et éthique
 Règlement intérieur signé par tout adhérent
 Maillots d’échauffement avec un message contre la violence selon les occasions
 Lever de rideau avec l’école de football pour des matches seniors : le 9/10/ 05
 Prendre les joueurs du club comme ramasseurs de balle : comme le 9/ 10/ 05
 Demander aux benjamins d’entrer sur la pelouse avec les adultes lors d’un match : engagement pris avec Rouvroy pour avril 2006
 Actions ciblées avec Amnesty International lors des tournois et du 1er Mai
 Féminisation des bancs avec une déléguée dans chaque équipe
 Chaque joueur et éducateur saluent l’adversaire et les arbitres quelque soit le résultat
 Récompenser les comportements positifs des jeunes
 Arbitrage des jeunes par des jeunes du club
 Tournois à domicile sans classement en école de football
 Organisation de matches amicaux de gala avec action symbolique

Plus que des mots, l’Olympique agit et ces idées sont déjà appliquées et doivent être renforcées à terme car la violence est l’affaire de tous. Ce qui manque, c’est une prise en compte de notre travail de fond opéré depuis 10 ans sans organisation réelle mais qui devient opérationnel par les instances du football. De plus, la médiatisation de nos efforts est limitée mais l’essentiel est l’impact de nos actions sur les enfants que nous accueillons.
A moyen terme, le Comité souhaite équiper chaque catégorie de maillots et Kway à l’aide de partenaires sensibilisés et avec des messages clairs contre la violence et la discrimination. Les joueurs les mettront à chaque match.
Les actions seront plus nombreuses notamment auprès des jeunes où la prévention doit être accentuée.


Pour lutter contre l’exclusion et favoriser l’insertion sociale voire professionnelle, notre projet se veut novateur. En effet, l’idée est d’utiliser le club de partenaires comme support. Au delà d’opérations de financement, nous souhaitons que les partenaires s’investissent dans la vie du club et ressentent les besoins du club qui ne peuvent se limiter à du sponsoring. Le Comité veut un travail de collaboration avec des contrats d’objectifs et non un financement direct sans contrepartie car parfois les aides ne sont pas utilisées pour l’objet initial. Ensuite, nous voulons un réseau d’aide et d’entraide entre chaque partenaire qui représente différents métiers. Dès lors, en développant ce réseau relationnel, nous allons créer d’ici deux saisons en commençant par les jeunes âgés de 16 ans une CV thèque.
Le jeune quelque soit sa situation va nous déposer son Curriculum Vitae qui sera plus facile de compléter au fur et à mesure de sa vie d’adulte s’il reste au club. Pour les plus âgés qui auraient des difficultés, nous mettrons en place une permanence d’une ou deux heures par semaine pour aider à la rédaction d’un CV et d’une lettre de motivation. Puis nous mettrons en relation nos jeunes en demande de stage ou d’emploi avec nos partenaires. L’avantage est que le jeune ne sera présenté que s’il a un profil intéressant et des aptitudes ou un potentiel et surtout s’il a un comportement adéquat au sein du club. Puis, l’entreprise choisira ou non le candidat proposé et si oui, un contrat d’objectifs sera signé avec le jeune. En cas de refus, nous orienterons le jeunes vers les services municipaux et les différents organismes en s’appuyant sur la connaissance du secteur de nos dirigeants et des diverses expériences rencontrées. Ce « service » qui ne nécessite pas d’argent mais du temps, de la motivation et de la volonté sera utile pour les jeunes du club cherchant un stage d’été et pour les jeunes en difficultés d’insertion sociale.

 VOLET SPORTIF :

Le principal objectif consiste à travailler en trois groupes : 18 / seniors, préformation (13/15) et Ecole de football (débutants, poussins et benjamins) afin de structurer le club dans toutes ses composantes avec des objectifs et des moyens pour chaque partie.
Cependant, il y a des objectifs globaux à fixer et à atteindre à court terme et à pérenniser d’ici quatre ans. En effet, le Comité souhaite améliorer l’accueil avec les installations actuelles qui demeurent insuffisantes mais intéressantes, augmenter les horaires d’accueil afin de s’adapter aux contraintes des parents et des éducateurs, du bénévolat et de l’utilisation du terrain et enfin derrière ceci, le Comité veut retrouver son niveau initial de 350 licenciés et donc augmenter le nombre d’adhérents. Pour cela, l’élaboration d’une politique sportive et sa mise en place dès cette saison s’avèrent indispensables afin d’orienter le club de 2005 à 2009. Ensuite, une évaluation sera nécessaire avant de fixer de nouveaux objectifs en fonction des moyens.

Tout d’abord, les objectifs sportifs de cette saison sont raisonnables :
 maintien obligatoire dans chaque catégorie
 se rapprocher de la tête en 18 ans et en seniors 2 en jouant les coups possibles
 structurer les 15 ans qui jouent dans la division la plus basse après avoir connu l’excellence il y a peu puis la montée sera impérative l’an prochain grâce à des 13 ans formés selon notre politique
 veiller à ne respecter aucune « championnite » en école de football ou tout enfant licencié doit jouer
 deux séances par semaine des 13 ans aux seniors

Puis, à coté de ses objectifs purement compétitifs et techniques, il y a la politique sportive qui vise à mettre une organisation de travail en place dès cette saison et de la maintenir. Le club doit solidifier ses structures.
Il s’agit notamment d’obtenir le label FFF dès 2006 car nous remplissons les conditions mais cela implique de travailler plusieurs aspects :
 améliorer l’accueil : les membres du club accueillent les parents et offrent le café tout en présentant la vie du club
 assurer une permanence par un élu du Comité au bureau le mercredi et lors des départs en match
 informer les parents des actions, des matches et des initiatives : affichage, lettre aux adhérents, convocations, livret de formation en 2006 et réunion annuelle avec le Comité directeur et les joueurs
 développer la convivialité en associant les parents : goûter le mercredi et chocolat en hiver fourni par notre partenaire
 améliorer la qualité des séances avec un encadrement de qualité
 former les éducateurs qui doivent être diplômés
 proposer des activités ludiques et de loisirs variées en plus du football. Développer l’éveil et l’initiation technique grâce au jeu et à la variété
 mettre en place une approche ludique du football grâce à des ateliers techniques, des jeux scolaires et des ateliers de psychomotricité
 diversifier l’offre lors des vacances scolaires avec des stages multi activités : mini – golf, piscine, cinéma, médiathèque, etc… Approche éducative et citoyenne
 favoriser l’accès au club avec des cotisations raisonnables et des dispositifs comme le ticket loisirs

Pour atteindre ces objectifs à terme, nous avons besoin de moyens qui n’ont pas à être exorbitants mais suffisants. Dès lors, il convient dès 2006 / 2007 de recruter un responsable en école de football qui soit titulaire d’un brevet d’état ou en cours de formation en s’appuyant sur l’équipe en place. Puis, le Comité sollicite la collectivité pour une à deux mises à disposition d’éducateurs de la filière sportive par semaine affectés exclusivement à l’école de football. Dans ce cadre, un minimum de 10 heures par semaine serait très intéressant mas il importe de définir les aptitudes des éducateurs qui doivent être titulaires au moins de l’initiateur 1er niveau et aptes à s’intégrer dans une équipe. Enfin, pour la convivialité et l’accueil, le club doit trouver un lieu qui lui soit propre afin de créer son identité et d’affirmer son histoire dans la ville et se rapprocher des partenaires pour le financement de ces opérations.

Pour cette saison 2005 / 2006, l’organisation de travail doit se mettre en place :
 Commission technique mensuelle
 Dossier technique réalisé pour chaque éducateur avec planification, séances, attitudes pédagogiques à respecter, etc…
 découpage en groupes et responsables : responsable seniors et 18 ans, responsable 13 / 15 et responsable école de football
 équipe technique : entraîneur, adjoint, délégués
 un éducateur par équipe
 répartition en trois structures : 18 / seniors, préformation et école de football
 deux séances d’entraînement par semaine : mêmes horaires et mêmes lieux afin de limiter les besoins et pallier d’éventuelles absences
 suivi de séances et supports techniques mis à disposition
 planification par catégorie en août / septembre
 approche plus scientifique des entraînements : tests et travail par groupes de niveaux à partir de la VMA et des 13 ans aux seniors
 initier les éducateurs au travail intermittent et à la musculation avec des séances dirigées, des conseils et une formation
 formation interne des cadres selon les compétences
 politique de formation : prise en charge des frais du candidat avec engagement de servir le club trois saisons
 développer une approche qualitative et rigoureuse avec respect de principes de bases par tous les éducateurs : paiement régulier des cotisations, assiduité à l’entraînement, discipline et chaque licencié joue
 mis en place d’outils : inventaires réguliers du matériel avec responsabilisation des éducateurs, livret de formation en école de football, suivi des séances, etc…
 laisser chaque « staff » décider d’initiatives dans chaque groupe et participation du club : cela vise à développer l’autonomie, l’éducatif et la notion de groupe
 mixité dans les équipes éducatives avec une femme comme déléguée par équipe
 travailler en solidarité et en collaboration pour améliorer la formation : la proximité des joueurs et des éducateurs facilitent la tâche d’où ces regroupements
 développer la stabilité des effectifs « joueurs et éducateurs » et fonctionner sur quatre ans : fidéliser les adhérents par des actions et de la convivialité
 implication de chacun dans le processus de formation du joueur
 améliorer la communication d’où l’organisation en trois groupes
 étoffer l’ encadrement dès 2006 / 2007 avec des responsables qui seront entraîneurs aussi et un responsable qualifié pour la préformation
 choix des éducateurs dès 2005 / 2006 par le Comité Directeur selon les besoins du club et non selon les choix personnels

Afin d’être cohérent et de développer un état d’esprit positif, une Commission de discipline est créée dès cette saison avec un membre du Comité Directeur qui assurera la gestion et le suivi des suspensions, gestion de la commission qui sera composée ad hoc, sanctions prononcées en interne si celles du district sont insuffisantes et représentation en commission de discipline de district. De plus, nous souhaitons susciter des vocations au sein du club pour l’arbitrage en prenant en charge la formation (un candidat cette saison). Dès cette année, tous nos matches sont arbitrés (centre et touche) sauf en 13 ans par des 15 ans et des18 ans du club.

La politique sportive voulue par le Comité directeur vise à structurer en parallèle les jeunes et les adultes avec des objectifs sportifs réalistes cette saison puis des objectifs précis..

AGENDA

ACCEDER A TOUS LES MATCHS DU WEEK-END DU  OL HENIN EN CLIQUANT SUR LE LOGO >